Les valeurs

« Celui dont le visage est sans lumière ne deviendra jamais une étoile » William Blake

Image4

 

 

La force du Tiki

Une histoire, une philosophie qui concrétisent un savoir-faire pratique et renforcent des valeurs d’ouverture, de créativité et travail collaboratif.

Le TIKI

Le nom tiki peut désigner de nombreux types différents d’images utilisées à travers la Polynésie, depuis les images utilisées dans les cérémonies par les tribus Maori en Nouvelle-Zélande aux sculptures Moa sur les îles de l’Est du Pacifique en passant par les images modernes produites à Hawaii.

Les statues tikis sont taillées de manière à représenter l’image d’un certain dieu, une matérialisation du mana (ou pouvoir) de ce dieu. Avec des tikis bien formés, les gens pourraient obtenir une protection contre les agressions, renforcer leur pouvoir en temps de guerre et profiter de récoltes abondantes.

Le BUZZ

Selon Wikipédia, le buzz est une technique marketing qui consiste à faire du bruit autour d’un nouveau produit ou d’une offre, proche du marketing viral, il en diffère par la maîtrise du contenu. Celui-ci est fondamental pour susciter la crédibilité et engendrer ou restaurer la confiance

Le buzz n’utilise pas un média spécifique mais occupe tous les canaux de communication afin d’arriver à faire parler d’un objet. C’est un moyen qui transforme le consommateur en vecteur du message. Les médias utilisés seront différents selon le profil, le besoin, l’espace temps et culturel.

Le buzz va donc promouvoir une action, un produit, un service ou un événement.

Le buzz s’inscrit dans une stratégie marketing (opérationnel) et tente d’utiliser des modes de diffusion novateurs. Il s’agit d’un marketing pratique avec une évaluation de rentabilité rapide. Initialement à budget modeste, le lancement d’un buzz demande de la créativité (sites événementiels complets, …) et beaucoup d’interactions (multi-canal).

Enfin, le buzz repose sur un principe de surprise puisque les moyens utilisés doivent être sans cesse renouvelés pour faire sensation et donc faire parler. C’est un cas où le média est l’objet de la communication et non son moyen.