Fan des Chroniques d’experts de http://www.hbrfrance.fr/, voici ma réaction à l’article « Comment faire d’une théorie inefficace un phénomène de mode en entreprise ?  » paru fin juillet dernier et dont l’auteur illustre parfaitement son propos.

C’est de la com pour de la com, assez superficielle, avec un maximum d’anglicismes pour donner l’illusion d’expertise et enfoncer des « portes ouvertes ». Cette dernière expression engendre des courants d’air … et rarement des courants de pensée !

Je préfère de loin l’analyse de Christophe Benavent (« Tendance de la consommation » sur Slideshare) qui identifie 4 axes majeurs :

  • simplicité des services, produits et interactions
  • socialisation des actes d’achat et de consommation
  • moralisation – adéquation aux valeurs personnelles et du groupe de référence
  • contrôle et individualisation de la consommation et de l’achat.

Quant à l’IoT (Internet of Things ou internet des objets en français rien à voir avec l’iode), voici un article publié en 2013 sous le titre  » Context Aware Computing for The Internet of Things: A Survey » qui exprime toute la complexité de la chose : les divers types de connexions et de technologies, la masse des données à traiter et à interpréter. Et de citer:  » It is estimated that there about 1.5 billion Internet-enabled PCs and over 1 billion Internet-enabled mobile phones today. These two categories will be joined with Internet-enabled devices (smart objects) in the future. By 2020, there will be 50 to 100 billion devices connected to the Internet. « 

Pour les auteurs de cet article l’internet des objets ne serait qu’une évolution de l’internet que nous connaissons ( « The IoT does not revolutionise our lives or the field of computing. It is another step in the evolution of the Internet we already have.”)

?Evolution of the Internet in five phases. The evolution of Internet begins with connecting two computers together and then moved towards creating World Wide Web by connecting large number of computers together. The mobile-Internet emerged by connecting mobile devices to the Internet. Then, peoples’identities joined the Internet via social networks. Finally, it is moving towards Internet of Things by connecting every day objects to the Internet.

Nous sommes dans un contexte extrêmement technique toujours en voie de recherche et d’autre part dans une mutation des comportements de la consommation. Les expérimentations de certaines compagnies privées s’effectuent pour l’heure avec un nombre réduit de données et d’objets. Une analyse plus approfondie de l’impact sur leurs modèles économiques modifiera et affinera leur approche.

?(1) Selon la légende, Narcisse s’éprend d’amour pour le reflet de son visage que lui renvoie l’eau. Plus il se regarde, plus folle est sa passion? !
Didier DelhayeDidier Delhaye