Posée de cette manière un peu « abrupte », la question peut paraître incongrue.Pourtant, elle est pertinente, tant la fameuse « arborescence » du gestionnaire de fichiers Windows est devenue un standard du classement.

A tel point que l’on retrouve cette même structure arborescente dans le classement des dossiers d’Outlook – ce qui n’est d’ailleurs pas sans poser de problème

Bien sûr, on retrouve là l’hégémonie de Microsoft dont les outils bureautiques occupent sans conteste la première place du marché, rendant en effet bien des services que peu d’autres outils proposent.

Mais si cette « structuration » est  salutaire, l’uniformisation de la représentation de classement qu’elle induit provoque quelques désagréments.

En effet, pour de nombreux utilisateurs lambda, hors de l’arborescence Windows, point de salut pour le classement !  Et c’est ainsi que le Gestion de Fichiers de Windows a imprimé nombre de « schémas mentaux ». Qui ne connait des utilisateurs qui ne jurent plus que par lui ?

Certes, comme je l’ai évoqué, les atouts du Gestionnaire de Fichier sont réels, mais ce n’est pas la seule manière de constituer un classement pertinent.

Ce classement hiérarchique est unidimensionnel : une seule logique de classement est possible, par définition, et donc un seul cheminement d’accès est proposé : parcourir l’arborescence. Cette logique est induite par celle du concepteur de l’arborescence, ce qui la rend souvent opaque aux autres utilisateurs quand ladite arborescence est partagée.

Un rangement par indexation présente, par opposition, une bien plus grande palette de possibilités d’accès, de logiques bien différentes et donc bien plus souples.

Indexation contre syndrome du gestionnaire de fichier Windows, il reste encore un long chemin pour faire évoluer le schéma mental du classement hiérarchique !

 

Jean-Marc JAGOU
M : 06 88 42 89 46
F : 09 57 22 65 16
jean-marc.jagou@exceo.fr
www.exceo.fr