Arrivé fin des années 90 dans la bataille naissante des moteurs de recherche, Google crawle( explore) aujourd’hui quelques 20 milliards de sites Internet chaque jour, en 112 langues ! Plus de 200 critères permettent à Google de classer les résultats de recherche en donnant une note à une page Web par rapport à une requête donnée. En France, 9 requêtes sur 10 sont traitées par le géant qui opère plus de 3,3 milliards de requêtes par jour dans le monde. En 2016, il affichait connaitre plus de 60 000 milliards de documents sur le Net.

Ce n’est plus nouveau ! Que ce soit chez les plus grandes marques ou dans les startups les plus récentes, quel que soit leur Business, les communicants savent que le SEO est gage de visibilité sur la toile. Et malgré ce que l’on peut en penser, les techniques SEO cette année, ne sont plus les mêmes qu’il y a deux ans. Google est de plus en plus exigeant en la matière. Tikibuzz.fr éclaire votre lanterne !

Le SEO pour les nuls ?

Le SEO (Search Engine Optimization) fait référence à un ensemble de techniques permettant d’optimiser la visibilité des pages web par les moteurs de recherche et, de ce fait, d’être mieux positionner dans les pages de résultats de recherche.

Vous avez tous déjà entendu que pour aspirer à une réussite professionnelle, il faut avoir un site internet de qualité. Cela ne suffit pas. Il est obligatoire de générer du trafic sur sa ou ses pages Web pour espérer avoir des résultats positifs à la fin de l’année d’exercice et gagner de nouveaux leads entrants. Le SEO, ou le référencement naturel, est ce qui vous permet d’optimiser vos chances en la matière.

La démarche semble relativement simple : booster le contenu pour se retrouver sur la première page de résultats de Google et ses pairs. Des professionnels peuvent vous aider pour y parvenir. On parle de référencement naturel et d’échanges de liens ainsi que de mots clés. Mais les règles ont changé depuis peu et évoluent en permanence.

Exit les mots-clés à Gogo

Les « mots-clés » sont les termes techniques à utiliser pour faciliter la recherche de vos pages par les robots traqueurs de Google. Et certains en ont abusé. On a beau dire qu’il faut condenser les contenus, certains prestataires n’en ont fait qu’à leur tête. Résultats ? Désormais, Google prend en compte la qualité de la rédaction avant les mots-clés. Dit plus simplement, vous aurez beau mettre de centaines de termes techniques ou usuels différents dans le texte, si la cohérence est remise en question par Google, les résultats seront les mêmes : bye bye la 1ère page et Hop en 10, 20ème page des moteurs de recherche.

Des contenus de moins de 300 mots, à bannir

Peu importe ce que l’on vous a appris en termes de marketing digital auparavant, aujourd’hui la taille des contenus est aussi à peaufiner.

Certes, rares sont les pages de sites composées des textes de 300 mots et moins ; mais méfiez-vous et soyez vigilant tout de même. Pour les portails, les sites de e-commerce, et autres pages professionnels, il faut compter désormais une moyenne de 500 mots par page. Et encore, si la concurrence produit 1 000 mots par jour, vous n’aurez que peu de chance de gagner la course. Mais il vous reste de la marge pour être bien positionné.

En moyenne, les sites utilisent actuellement des contenus de 2 000 mots pour la plupart. Mais attention, la qualité doit primer.

Pas d’impasse sur les liens

Pour un référencement SEO naturel, il vous faut penser à mettre des liens input et output dans votre contenu. C’est souvent un échange de bon procédé qui vous coûtera l’énormissime montant de 0 euro. Ne soyez pas dupe, la réussite dépend de la qualité desdits liens. Oubliez les mauvaises ou fausses opportunités.

En termes de stratégie digitale, il était amplement suffisant de mesurer la qualité des contenus pour juger de celle des liens à créer. Aujourd’hui, il faut aussi considérer leur obsolescence. Google a plus de facilité à trouver les sites indexés il y a quelques années que ceux nés cette année. Soyez habile, quitte à bénéficier de l’audience d’une page, autant que c’en soit une qui a déjà fait ses preuves.

Trucs et Astuces en bref, pour ceux qui veulent l’essentiel

Nous n’en sommes plus à la chasse aux sorcières des sites non responsive design. Par contre de nombreux sites ne sont toujours pas passés en https, devenu incontournable.

Pour accélérer la visibilité de votre site et de votre marque sur le Net, veillez à respecter le savant mélange et équilibre : pertinence du contenu, nombre de mots global, ajout de titres (balise title) et sous-titres cohérents utilisant votre mot clé majeur, usage et récurrence de mots clés adaptés, liens sortants et entrants appropriés. Ne générez pas de contenu automatique car ce serait la catastrophe ; Google les repère et les flag !

Définissez en amont précisément les zones dans vos pages (publicité, contenu principal, …) ; nommez correctement vos images et optimisez-les. Inscrivez le mot clé dans l’url de chaque page et pour chaque page. Mettez à jour votre Sitemap (plan du site) qui permettra aux moteurs de recherche d’indexer toutes les pages de votre site. Et enfin pensez à optimiser votre site via la Google Search Console et aussi la vitesse de chargement de votre site.

 

Des outils existent pour vous aider mais encore faut-il savoir les utiliser. Certains sont gratuits, d’autres payants. Vous pouvez ainsi scanner la performance de votre site et obtenir des recommandations. Attention aussi aux agences et sous-traitants généralistes, le SEO est devenu un domaine très spécifique du marketing et maîtriser l’ensemble des compétences pour arriver à bon port n’est pas simple.

 

A lire

Référencement Google, mode d’emploi – par Olivier Andrieu aux éditions Eyrolles ; un excellent ouvrage à portée de tous

Pour en savoir plus sur les critères Google vous pouvez consulter :